Les officiers du 119e RI : la lettre R

Officiers du 119e RI : noms commençant par R


_________________________

RAGUENEAU

Général en réserve de commandement à la 4e Armée.
Nommé à la tête de la 12e brigade le 27 février 1919.

   

_________________________

RANCEZOT
Marie, Joseph, Jules, Louis, Jean, Eloi
18 avril 1893
à Gelos (Pyrénées Atlantique)
16 février 1931
à Gelos (Pyrénées Atlantique)

Engagé volontaire au 24e RA le 16 mai 1911.
Affecté au 1er Groupe d'Artillerie à Alger le 18 août 1912.
Nommé Brigadier le 26 octobre 1913.
Démobilisé le 16 mai 1914 et affecté comme réserviste au 14e RA.
Rappelé le 2 août 1914.
Nommé Maréchal des Logis le 11 octobre 1914.
Nommé sous lieutenant et affecté au 119e le 24 janvier 1916.
Affecté à la 1ere CMR.
Blessé à Verdun le 30 avril 1916 (fracture du fémur par éclats d'obus).
En convalescence du 30 avril 1916 au 19 août 1918.
Affecté au 18e RI le 26 juillet 1918 et nommé lieutenant.

Citation :

- Légion d'honneur :
"Jeune officier, passé sur sa demande de l'artillerie dans l'infanterie et s'y est distingué rapidement par sa froide bravoure et son énergie à toutes épreuves. Le 29 avril 1916, devant Verdun, grièvement blessé et aux trois quarts enseveli par l'éclatement d'un obus, n'a cessé malgré ses souffrances d'encourager ses hommes, faisant l'admiration de tous."

- A l'ordre du 3e CA du 7 mai 1916 :
"Jeune officier, venu de l'artillerie et passé dans l'infanterie sur sa demande. A été grièvement blessé le 29 avril 1916 à son poste de combat. A été enseveli. Déterré aussitôt par ses hommes n'a malgré les souffrances endurées cessé d'encourager les servants de sa section en méprisant rageusement l'enemi. Officier de grande valeur, calme et énergique faisant l'admiration de tous comme combattant au front depuis le début de la campagne."

Officier de la Légion d'honneur

 
_________________________

RAT
Albert

Elève Maître à l'école Normale de Châteauroux.
Incorporé le 4 septembre 1914.
Nommé sergent.
Nommé sous lieutenant le 3 juillet .
Affecté à la 5e compagnie.
Quitte le 119e RI pour l'aviation le 12 avril 1918.

Citations :

- A l’ordre de la Division – 7 juillet 1917
"A brillamment entrainé sa section à l’assaut des lignes ennemies ; a pénétré à la tête de ses hommes dans la tranchée ennemie. Chargé de tenir avec une poignée d’hommes une barricade placée à quelques mètres de l’ennemi, s’est acquitté de sa mission d’une façon remarquable, transmettant à l’unité qui l’a remplacé, un point d’appui solidement organisé."

- A l’ordre de la Division – 7 octobre 1917
"Jeune officier brave et très allant ; au cours de l’attaque du 29 juillet 1917, commandant une compagnie de première ligne, a poussé deux de ses sections tout près de la tranchée ennemie à conquérir, malgré des feux de mitrailleuses très violents."

Aéronautique

   

_________________________

REGARD
Jean Baptiste Emile
26 septembre 1873
à Paris

Regard Jean Baptiste

Capitaine de la 4e compagnie en août 1914.
Blessé lors de la bataille de Guise le 30 août 1914. Non évacué.
Blessé lors d'un bombardement le 19 septembre suivant.
Nommé chef de bataillon (1er bataillon le 24 septembre 1914).
Revient de convalescence le 13 novembre 1914.
Prend le commandement du 3e bataillon.
Muté au 239e RI le 16 décembre 1914.

Présent au régiment à la déclaration de la guerre en août 1914

   

_________________________

RETOURNARD
Lucien

Retournard

Commandant au 3?0 infanterie
Arrivé au corps le 25 octobre 1917.
Prend le commandement du 3e Bataillon le 27 octobre.
Prend la tête du régiment le 22 décembre 1918.

Officier de la Légion d'honneur

   

_________________________

REVERSEAU

Sous lieutenant au 131e RI.
Arrive en renfort au 119e RI le 21 mai 1916.
Nommé lieutenant le 5 juillet 1916.
Affecté à la 7e compagnie le 22 juillet 1917 à son retour du DD6.
Passe au CID le 13 septembre 1917.
Revient au 119e RI le 4 mai 1918.
Passe au GBI le 7 juin 1918.

   

_________________________

RICARD
Joseph Charles Albert
né le 19 septembre 1875
à Honfleur (Calvados)
2 décembre 1916
à Muizon (Marne)

Médecin auxiliaire de reserve avant la mobilisation.
Médecin aide major de 2e classe du 1er et 2e Bataillon à la mobilisation.
Blessé d'une balle dans le mollet le 26 septembre 1914.
Continue à prodiguer des soins en dépit de sa blessure.
Nommé médecin major de 1ere classe le 11 décembre 1915.
Détaché en 1916 en tant que médecin chef dans l'aéronautique de la 5e armée.
Mort des suites d'un accident en service commandé.
Croix de guerre avec palme.

Citation :

A l'ordre de l'armée du 7 mars 1915:
"Ayant été blessé, a continuer à prodiguer des soins aux blessés. A refusé de se laisser évacuer et a repris son service aux corps sans même attendre la guérison complète de sa blessure".

Présent au régiment à la déclaration de la guerre en août 1914 Corps médical

   

_________________________

RIGAUD
André
20 avril 1883
à Paris 2e
3 juin 1916
à Fleury (Meuse)

Lieutenant de réserve lors de la mobilisation.
Arrive du dépôt du 119e RI le 9 juillet 1915.
Affecté à la 12e compagnie.
Commande la 7e compagnie en 1916 .
Nommé capitaine le 5 décembre 1915.
Tué lors des combats du Bois de Vaux Chapitre (Verdun) le 3 juin 1916.
Son corps repose désormais à la Nécropole Nationale "Douaumont" (Meuse) .

Citation :

- A l'ordre de l'armée :
"Officier de valeur, d'un dévouement absolu, d'un sang froid et d'un calme remarquables devant le danger. A été tué le 3 juin 1916, d'une balle au front, au moment où il conduisait sa compagnie à l'attaque."

Mort pour la France

   

_________________________

RIGNOT
Eugène Alexandre
15 janvier 1863
à Phalsbourg (Moselle)
2 août 1930
à Courbevoie (Hauts de Seine)

Chef de bataillon.
Commande le 1er bataillon lors de la mobilisation.
Blessé lors de la bataille de Guise le 30 août 1914.
Affecté ensuite au dépôt.
Passe au 50e RI le 1er octobre 1915 (1er bataillon).

Citation :

- A l'ordre de l'armée
"Officier supérieur d'une valeur indiscutable. Calme au feu, s'est bien comporté dans les combats des 22 et 23 août 1914. S'est particulièrement distingué les 29 et 30 août dans les combats autour de Guise où il a entrainé son brillament son bataillon. Le 30 août, quoique blessé, ne s'est retiré que lorsque le régiment eut reçu l'ordre de cesser le combat."

Présent au régiment à la déclaration de la guerre en août 1914Officier de la Légion d'honneur

   

_________________________

RIGNOT
Georges Alexandre
14 décembre 1893
à Riom (Puy de Dome)
11 juin 1945
à Paris 16e

Fils du précédent.
Jeune homme admissible à St Cyr.
Eleve de l'ESM.
Arrivera au 119e RI le 10 janvier 1915.
Affecté comme lieutenant à la 5e compagnie.
Evacué pour fatigue extrême le 28 juin 1915 (contusion par suite d'éclat d'obus).
Rejoint le 119e RI le 5 juillet 1915.
Blessé lors de l'attaque du bois de la Folie le 25 septembre 1915.
Nommé lieutenant le 5 décembre 1916.


Détaché à l'ecadrille C4 en avril 1917.
Blessé le 23 juin 1917.

Volera au coté de Costes après guerre.
Général de brigade aérienne le 1er novembre 1942.
Général de division aérienne le 25 septembre 1943.
Général de corps aérien le 13 décembre 1944.
Commandeur de la légion d'honneur le 4 juillet 1934.

Son corps repose désormais au cimetière Montparnasse (9e division, 2e section) à Paris.

Citation :

- Légion d'honneur :
"Officier observateur d'une grande bravoure. A fait preuve des plus belles qualités d'énergies , d'audace et d'entrain en executant, en avion, des reconnaissance au cours desquelles son appareil fut plusieurs fois atteint par le feu de l'ennemi. A été griévement blessé, le 23 juin 1917, au cours d'une mission executée sur les premières lignes dans les conditions les plus difficiles. Deux blessures antérieures, une citation."

Officier de la Légion d'honneurAéronautique

   

_________________________

ROBERT
Alfred

Médecin major de 2e classe venant du GDB 6.
Arrivera au 119e RI le 19 octobre 1916.
Titulaire de la croix de guerre.

Corps médical

   

_________________________

ROBEY

Lieutenant à la 7e compagnie lors de la mobilisation.
Blessé lors des combats du 22 août 1914.

Présent au régiment à la déclaration de la guerre en août 1914

   

_________________________

ROCHEMONTIEX (DE CHALVET DE)
Guynot

Cavalier affecté à l'EM du 3e CA.
Affecté au 119e RI à sa demande.
Prend le commandement de la 1ere compagnie le 3 mars 1916.
Quitte le 119e RI le 28 mars 1916.
Affecté à la IVe Armée pour remplir les fonctions d'adjoint au commandement de l'aviation.

   

_________________________

ROSE
Jules Emile
31 décembre 1879
à Neufmesnil (59)
25 septembre 1915
à Neuville saint Vaast (Pas de Calais)

Sous lieutenant et officier de détails de la mobilisation jusqu'au 5 septembre 1915.
Nommé Lieutenant le 22 janvier 1915 .
Prend le commandement d'une compagnie le 5 septembre 1915.
Tué lors de l'offensive meurtrière du 25 septembre 1915.

Citation :

- A l'ordre de l'armée
" Officier très dévoué; avait demandé à prendre le commandement d'une compagnie pour aller au feu. Tué en entrainant sa compagnie à l'attaque des tranchées ennemies."

Présent au régiment à la déclaration de la guerre en août 1914Mort pour la France

 
_________________________

ROTTIER
Théophile
4 septembre 1877
à Chaumont sur Loire (Loir et Cher)

Sous chef de musique au 119e RI.

Citation :

-Médaille militaire :
"Excellent sous chef de musique, qui a rendu les meilleurs services au cours de la campagne et a toujours maintenu une discipline ferme dans son unité."

Présent au régiment à la déclaration de la guerre en août 1914

 
_________________________

ROULANT (Rouland ?)
Lucien Albert
3 mai 1877
à Paris

Directeur de théatre avant la guerre.
Affecté comme lieutenant à la 3e compagnie lors de la mobilisation.
Evacué.
Rentrera au corps le 3 novembre 1914.
Nommé capitaine à la 4e compagnie le 4 novembre suivant.
Blessé lors d'un bombardement à Verdun le 12 avril 1916.
Passe au 47e RI en octobre 1916.

Présent au régiment à la déclaration de la guerre en août 1914

   

_________________________

ROUSSEL
Eugène Robert
29 avril 1880
à Saint Cyr sur Loire (Indre et Loire)
25 septembre 1915
à Neuville saint Vaast (Pas de Calais)

Roussel Eugène Robert

Engagé volontaire le 4 mai 1898.
Affecté au 128e RI.
Caporal le 4 avril 1899.
Sergent le 23 septembre 1900.
Entre à l'Ecole Spécial d'Infanterie le 10 avril 1905.
Promu sous lieutenant au 119e RI le 7 mars 1906.
Lieutenant le 1er avril 1906.
Affecté lors de la mobilisation à la 6e compagnie.
Blessé lors de la bataille de Guise le 30 août 1914
Prend temporairement la tête du 3e bataillon ainsi que de la 11e compagnie à son retour de l'hôpital.
De nouveaux blessé lors des combats du Bois du Luxembourg le 28 octobre 1914 (seton au mollet droit par balle).
Revient au 119e RI le 30 janvier 1915 à la 11e compagnie.
Nommé capitaine (TT) le 11 février 1915.
Tué lors de l'attaque du bois de la Folie le 25 Septembre 1915.

Citation :

-A l'ordre de la division - 22 juillet 1915 :
"Son chef de bataillon ayant été grièvement blessé, a pris le commandement du bataillon et dirigé une attaque avec une rare énergie. A, par son calme et son sang froid, maintenu ses troupes sur la position et repoussé cinq contre attaques."

-A l'ordre de l'armée - 19 octobre 1915 :
"Officier d'élite, a toujours donné l'exemple de la bravoure à ses hommes, a toujours fait preuve dans des circonstances difficiles du plus grand courage. Blessé au début de la campagne, déjà cité à l'ordre de la division. Tué en entrainant sa compagnie à l'assaut des tranchées allemandes."

Présent au régiment à la déclaration de la guerre en août 1914Mort pour la France

   

_________________________

ROUSSELLE

Maréchal des logis au 1er cuirassier.
Affecté comme sous lieutenant au 119e RI .
Rejoint la 3e compagnie le 24 f évrier 1915.
Il sera blessé lors de l'attaque du bois de la Folie le 25 septembre 1915.

   

_________________________

ROUZIES
René

Lieutenant commandant la 3e section de mitrailleuse.
Tué le 13 septembre 1914 lors de l'attaque de la Ferme Sainte Marie.
Son corps repose désormais dans le cimetière communal D'Yermenonville (28).
Bien qu'étant déclaré MPLF, il ne possède pas de fiche personnel sur Mémoire des Hommes.

Citation :

- A l'ordre de l'armée :
" Au début de la campagne, aux combats de Charleroi et de Guise, a donné un bel exemple d'énergie et de bravoure. A pris sous le feu de l'ennemi le commandement d'une compagnie, Est tombé glorieusement, le 14 Septembre 1914, en s'élançant à l'assaut d'une position fortifiée."

Présent au régiment à la déclaration de la guerre en août 1914

   

_________________________

RUANET


Lieutenant lors de la mobilisation (11e compagnie).
Blessé lors de la bataille de Guise le 30 août 1914.

Présent au régiment à la déclaration de la guerre en août 1914

   

_________________________

RUAULT
Georges Marie
24 novembre 1880
à Villeneuve la Guyard (Yonne)
29 mai 1956
à Villeneuve la Guyard (Yonne)


Elève de l'ESM de Saint Cyr à partir du 30 octobre 1901.
Nommé lieutenant le 1er octobre 1905.
Blessé le 30 août 1914 au Signal d'Origny (région lombaire)
Nommé capitaine le 25 décembre 1914.
Affecté à la 29e compagnie le 25 janvier 1915.
Capitaine à l'EM d'une division en orient le 2 mars 1915.
Réintégré au 119e le 1er décembre 1915, commande le détachement du Neubourg.
Affecté à l'EM de la place de Marseille le 13 avril 1917.
Affecté à l'EM de la base de Tarente le 19 août 1918.

Il finira sa carrière comme lieutenant colonel.

Présent au régiment à la déclaration de la guerre en août 1914Officier de la Légion d'honneur

   




_______________________________________________________________________________________________________

Légende
* : moins de six mois au front au 119e RI en tant qu'officier.
** : entre six mois et un an.
*** : 1-2 ans
**** : 2-3 ans
***** : 3-4 ans

Mort pour la France  Mort pour la France
Prisonnier de guerre  Fait prisonnier
Présent au régiment à la déclaration de la guerre en août 1914  Au 119e RI en août 1914 Sépulture    Sépulture
Officier de la Légion d'honneur    Légion d'honneur Aéronautique Personnel de l'aéronautique
Corps médical   Appartient au corps médical